Une campagne illustrant l'évolution et la modernisation de la profession

Une campagne de publicité est lancée le 5 décembre 2016. En mettant en avant les nouvelles plateformes numériques de médiation et de recouvrement, medicys.fr et credicys.fr, et en s’appuyant, avec un ton un peu décalé, sur l’actualité politique internationale, la profession illustre sa capacité à innover et à s’adapter à un contexte de digitalisation et d’internationalisation de l’économie. Une campagne positive qui donne à l’huissier de justice un visage plus conforme à la réalité de son action d’aujourd’hui très éloignée des stéréotypes séculaires.

La Chambre nationale des huissiers de Justice lance une campagne de publicité à partir de lundi  5 décembre. Des spots TV seront diffusés sur TF1, France 2, France 3 et BFM TV durant le mois de décembre. Un spot radio sera diffusé sur France inter pendant cette période. Pour la première fois, une opération d’affichage nationale sera également réalisée. Trois types d’affiches présentant l’offre de médiation, de recouvrement et de constat de la profession seront mises en place sur Paris, dans certaines gares et dans les principales villes de France pendant le mois de décembre. 


Le visage plus humain d’une profession qui évolue


L’ensemble de la campagne présente une thématique et des visuels convergents afin de renforcer son impact et démultiplier son rayonnement. La vocation de cette campagne est de valoriser la modernisation de la profession et sa capacité à innover comme le souligne le président de la Chambre nationale, Patrick Sannino, « Cette campagne a été conçue pour montrer au plus grand nombre que les huissiers de justice représentent une profession en mouvement qui sait évoluer et s’adapter aux mutations de l’économie. Il s’agit également de présenter un visage plus humain et moderne des huissiers de justice. »


Capacité d’innovation et d’adaptation à la digitalisation et à l’internationalisation


En mettant en avant son offre numérique de médiation et de recouvrement, medicys.fr et credicys.fr, dans cette campagne, la profession atteste de son potentiel d’innovation et d’adaptation à un marché de plus en plus digitalisé. En mettant en scène des avatars gouvernementaux, la profession sous-entend qu’elle sait prendre de la hauteur et s’inscrire dans un environnement économique de plus en plus internationalisé. En s’appuyant, de manière positive, avec un ton légèrement décalé, sur l’actualité politique internationale, la campagne permet, en outre, d’illustrer les litiges des particuliers et des entreprises sans stigmatiser débiteurs et créanciers. 


Une campagne positive pour mieux refléter la réalité de l’action de la profession


Ces parti pris de communication traduisent la volonté de rendre l’image de la profession plus conforme à sa réalité d’aujourd’hui. Celle d’une profession qui évolue et se modernise, très éloignée des stéréotypes séculaires qui restent encore très présents dans l’opinion publique. L’huissier de justice est incarné par une femme afin de souligner la forte féminisation de la profession et de faire évoluer la représentation de l’huissier de justice.  La campagne met en scène des relations apaisées entre les protagonistes et désamorce toute forme d’agressivité et de conflit afin de mieux souligner la position de l’huissier de justice qui recherche avant tout à identifier des solutions sur le terrain entre ceux qui s’affrontent.